Hexagramme 1

H1/1 vers H44

La mutation du premier trait de l’hexagramme 1, en langue d’oiseau, est un exercice intéressant pour ouvrir les esprits.

La langue des oiseaux, est une langue mystique, qui consiste à donner un sens autre à des mots ou à une phrase, soit par un jeu de sonorités, soit par des jeux de mots (verlan, anagrammes, etc.), soit enfin, par le recours à la symbolique des lettres. Autrement dit, la langue des oiseaux est une langue tenant de la cryptographie se fondant sur trois niveaux :
1. La correspondance sonore des mots énoncés avec d’autres non-dits permet un rapprochement sémantique qui constitue un codage volontaire, soit pour masquer une information, soit pour amplifier le sens du mot premier ;
2. Les jeux de mots utilisés permettent un codage davantage subtil et ésotérique, les mots se reflètent ad libitum : verlan, anagrammes, fragments de mots, etc. ;
3. La graphie enfin, fondée sur la symbolique mystique des lettres des mots énoncés, peut renvoyer à un codage iconique renforçant le sens des mots, comme dans les hiéroglyphes.

Dans la phrase du premier trait de l’hexagramme 1, nous avons :

Qian long wu yong
潛龍勿用
1. Attendre son heure; attendre le bon moment; se réserver; attendre le moment d’agir. 2. Illustre inconnu.
En modifiant le wu, cela donne :

Qian long wu yong
潛龍無用
Un dragon caché est sans utilité : le sage qui reste dans l’ombre est un homme inutile.

Si l’on se base sur les deux première lettres :
Qian long

潛龍
1. Dragon caché : sage qui reste dans l’ombre; homme de talent et de vertu resté dans l’ombre. 2. Illustre inconnu.

Et pour les homonymes

乾隆 Qiánlóng
Nom du règne de l’empereur Gao Zong, dyn. Qing.

前隆 Qián lóng
il y a longtemps

鉛籠 Qiān lóng
cage de plomb

歉攏 qiàn lǒng
approche insuffisante





H1 : http://www.saolim.net/yi-king/hexagramme_1.htm


1 commentaire: