Connaissance du Yi jing



ARION

L’étude des 64 hexagrammes du Yi jing selon leur relation au ciel antérieur (A), leur hexagramme retourné ou à l’envers (R), celui de l’inversion de la superposition des trigrammes (I), celui de l’opposition des traits selon leur polarité "Yin et yang" (O) et leur hexagramme nucléaire (N), est proposée à tous ceux qui veulent participer à son évolution sur le plan de sa connaissance et de sa maîtrise.

Ces interprétations sont donc évolutives et ne sauraient traduire la richesse qu’elles suscitent dans sa totale réalité.

Le nom, le jugement et l’image de chaque hexagramme ont été utilisé pour façonner à chaque fois une phrase qui soit en correspondance selon son apport en tant qu’hexagramme Antérieur, Retourné, Inversé, Opposé ou Nucléaire.

Arion est le nom du cheval immortel, doué de la parole, dans la mythologie grecque. L’idée du cheval associé ici vient de la mythologie chinoise avec le cheval ailé du Fleuve jaune qui est le précurseur des huit trigrammes.

64 Hexagrammes A.R.I.O.N.

  1. A52 R1 I1 O2 N1
    A : Le mouvement ferme provient de l’immobilisation
    R : C’est le retournement à l’intégrité
    I : La créativité engendre la fécondité
    O : Le réceptif est l’opposition dans la polarité
    N : Le fils du ciel, la graine, l’humain est un univers miniature ou gigantesque

  2. A57  R2 I2 O1 N2
    A : La réceptivité provient de la douceur
    R : Rien n’est plus intègre que la terre, si ce n’est le ciel
    I : La réceptivité engendre l’acceptation
    O : La créativité et la fermeté sont opposées à la passivité
    N : Avoir les pieds sur terre permet l’enracinement, ce qui est nécessaire à l’évolution spirituelle

  3. A36 R4 I40 O50 N23
    A : Il est difficile de percer quand on n’est pas reconnu
    R : L’ignorance existant dans la masse fait qu’on ne peut faire reconnaître la vérité
     I : On est emprisonné dans une situation
    O : On n’a pas de statut reconnu (Diplôme, titre, etc.)
    N : Il faut faire de l’ordre, des tris, des choix

  4. A16 R3 I39 O49 N24
    A : L’élan de la jeunesse provient d’une énergie qui ressemble à la foudre qui sort de la terre
    R : La vie est plus facile quand on lâche les responsabilités, quand on se laisse aller comme un enfant
    I : Les obstacles sont plus faciles à surpasser pour les cœurs d’enfants car leur esprit est plus souple, leur cœur plus tendre
    O : Ce n’est pas le moment de la mue
    N : Il faut répondre à cet élan avec un maximum de sagesse afin que l’on sache où l’on va

  5. A15 R6 I6 O35 N38
    A : Le fait de s’être mis en situation d’infériorité fait que l’on soit à la demande
    R : On ne peut pas mendier et guerroyer en même temps
    I : Avant de demander quelque chose il faut peut-être d’abord commencer par être reconnaissant et éviter d’être en procès avec le détenteur de l’objet demandé.
    O : On est empêché d’avancer par les circonstances
    N : Il faut apprendre à relativiser, voir d’autres issues, d’autres possibilités parallèles

  6. A23 R5 I5 O36 N37
    A : Le conflit vient d’un manque ou d’une privation
    R : On a rien demandé et pourtant les ennuis sont là
    I : Il n’y a rien à obtenir si ce n’est de la patience
    O : Tout est mis en lumière, on plaide sa cause en intentant un procès
    N : Il faut rechercher des alliés dans la famille et les proches

  7. A20 R8 I8 O13 N24
    A : Le regard intérieur sert à la maîtrise de soi
    R : Cela provoque le développement personnel
    I : La connaissance de soi n’est pas séparatiste mais elle passe par la séparation
    O : Se vaincre soi-même c’est être réellement puissant, pour cela faut-il s’occuper de soi
    N : Répondre à l’appel intérieur, c’est revenir sur sa voie

  1. A46 R7 I7 O14 N23
    A : La bienveillance et la commodité engendrent une ascension qui  produit l’union
    R : Il est naturel de s’unir pour engendrer la vigueur
    I : Amis et rivaux ne font qu’un lorsque l’on est centré
    O : L’avoir matériel ne favorise pas souvent l’affinité des êtres, mais il a plutôt tendance à les diviser
    N : On choisit ses amis, mais rarement sa famille, alors il faut veiller à faire le bon choix

  2. A31 R10 I44 O16 N38
    A : Un instant de plaisir fait que la fermeté s’adoucisse
    R : Par la douceur on obtient de grandes choses
    I : Quand les choses sont légitimes, il n’est pas besoin de les attirer à soi, elles viennent naturellement d’elles-mêmes
    O : Pour obtenir quelque chose, ici, il suffit d’être simple et intègre, pas besoin de manipuler
    N : S’opposer en douceur permet la maîtrise de la situation

  3. A4 R9 I43 O15 N37
    A : Mettre les pieds dans le plat vient de l’ignorance
    R : On ne maîtrise rien et on est à la merci de la situation
    I : On n’est sûr de rien
    O : Il vaudrait mieux rester humble et modeste
    N : Le conseil des sages se trouve souvent chez les ancêtres

  4. A53  R12 I12 O12 N54
    A : Faire les choses tranquillement, amène à la prospérité
    R : Le malheur extrême fait venir la joie
    I : C’est le temps de la paix
    O : L’amour et la haine ne sont qu’une seule et même énergie
    N : Quand on est dans la prospérité, il est temps de la partager dans le plaisir

  5. A18 R11 I11 O11 N53
    A : La corruption engendre le mal
    R : Le mal est au service du bien
    I : La douleur sert à reconnaître le plaisir
    O : Le malheur ne peut exister sans le bonheur
    N : S’arrêter et repartir en douceur fait que l’on progresse

  6. A26 R14 I14 O7 N44
    A : L’accumulation produit la réunion
    R : Plus on est de fous, moins il y a de riz
    I : Plus on est de fous, plus on rit, mais moins il y a à boire
    O : Il est naturel de vivre en communauté et ceux qui ont des affinités se rassemblent
    N : la bienveillance et la commodité doivent être cultivées pour obtenir des relations

  7. A33 R13 I13 O8 N43
    A : Le résultat de la chasse vient du fait que l’on a bien su se dissimuler
    R : La possession est contraire à l’idée communautaire
    I : C’est le capitalisme
    O : On devient fortuné lorsqu’on est compétitif et que l’on n’a pas peur d’accumuler les richesses en prenant les devants
    N : L’assurance et la foi sont les marques de l’authenticité de soi-même ; cela demande une claire fermeté

  8. A42 R16 I23 O10 N40
    A : Après l’effort vient le relâchement
    R : On fait une pause pour se gratifier
    I : Il n’y a pas de reproche ou de culpabilité à se montrer humble
    O : La modestie fait que l’on ne s’avance pas en terrain miné
    N : Il faut se libérer de la culpabilité ; pour cela faut-il apprendre à se contenter de ce qui est

  9. A50 R15 I24 O9 N39
    A : La notoriété engendre un élan dynamique
    R : C’est le contraire de la modestie, ici on se met en avant
    I : C’est le temps du mouvement et de l’action (le milieu)
    O : L’ambition est à son comble
    N : Il faut prévoir les obstacles

  10. A63 R18 I54 O18 N53
    A : On à l’aisance qui fait que l’on avance sans effort
    R : L’action est sincère ce qui fait qu’elle engendre un mouvement pur
    I : On n’a pas besoin de Gourou
    O : On est opposé à la supercherie
    N : Il faut continuer petit à petit

  11. A54 R17 I53 O17 N54
    A : Une situation subordonnée a favorisé la corruption
    R : Il vaut mieux arrêter cela
    I : C’est contraire au progrès
    O : En changeant d’attitude ou de direction on améliorera la situation
    N : Il vaudrait mieux accepter le second rôle

  12. A59 R20 I45 O33 N24
    A : La souplesse d’esprit provoque la réceptivité
    R : On est sur le point de…, mais pas encore
    I : On se tient à distance
    O : tout en étant engagé
    N : il s’agit de répondre à quelqu’un ou quelque chose

  13. A28 R19 I46 O34 N23
    A : Quand on a grandi on comprend mieux les choses
    R : On est sur place, sur le terrain
    I : Il n’y a rien à prouver, juste être, c’est tout
    O : tout en douceur
    N : se séparer de la force virulente

  14. A13 R22 I55 O48 N39
    A : Il est bon de s’affirmer, d’être soi-même
    R : Non pas en tant que simple parure, mais véritable
    I : Tenir ses distances pour clarifier les choses
    O : Extérioriser quelque chose
    N : vaincre les obstacles

  15. A34 R21 I56 O47 N40
    A : La beauté intérieure est mise en évidence par un mouvement ferme
    R : Cela se passe en douceur
    I : c’est l’arrêt sur image
    O : cela donne de l’espoir et du tonus
    N : on ne devrait pas s’accrocher à la parure

  16. A32 R24 I15 O43 N2
    A : Il y a des fois où l’on doit couper court
    R : On ne peut pas répondre à tout
    I : Il vau mieux se limiter à ce dont on est capable
    O : ce qu’on sait, savoir qu’on le sait, peut être déjà bien suffisant
    N : Il faut être réceptif et passif

  17. A37 R23 I16 O44 N2
    A : Revenir sur sa voie, dans sa famille, dans son for intérieur
    R : Il n’y a rien à enlever, mais tout à sustenter
    I : Il est bon d’avoir un chez soi
    O : Etre dans sa bulle, dans sa dimension ou dans sa voie
    N : La réceptivité est encore très positive pour l’avancement de la situation

  18. A22 R26 I34 O46 N53
    A : On récolte ce qu’on a semé, on est jugé sur l’apparence
    R : On ne maîtrise pas trop la situation, alors il y a du travail
    I : La causalité de l’action volontaire crée le résultat naturel
    O : On est parfois secoué par les événements
    N : Il faut progresser gentiment

  19. A62 R25 I33 O45 N54
    A : Un petit effort et on obtient un résultat qui sera le début d’une grand entreprise
    R : L’état d’esprit est déterminant du résultat de toute action
    I : On ouvre les portes pour laisser entrer l’abondance
    O : Il s’agit d’une action dynamique
    N : Il faut s’appliquer à la tâche en n’ayant pas peur de se salir les mains

  20. A55 R27 I62 O28 N2
    A : L’abondance permet que l’on se nourrisse
    R : Nourrir c’est aussi bien parler que manger
    I : Ici il n’est pas nécessaire de chercher la nourriture, elle est là
    O : On doit choisir soigneusement ce que l’on alimente
    N : Etre réceptif aux bonnes choses

  21. A60 R28 I61 O27 N1
    A : L’épargne a causé le trop plein
    R : C’est une situation où il faut agir
    I : La situation est critique, voir risquée
    O : Il faut chercher et agir, voire se déplacer
    N : La créativité et l’action sont les solutions

  22. A2 R29 I29 O30 N27
    A : Une trop grande sensibilité peut mettre en danger
    R : L’action est dangereuse mais bénéfique et éducative
    I : La peur est une énergie puissante qu’il faut apprendre à utiliser
    O : L’inconnu, la nuit, le sombre est inquiétant, mais on doit y faire face
    N : Nourrir la vertu et entretenir le courage

  23. A1 R30 I30 O20 N28
    A : Lorsqu’une thèse est établie, elle devient une vérité
    R : Là il s’agit de s’affirmer
    I : La renommée se fonde sur la personnalité
    O : Etre visible, en avant, sur la scène
    N : C’est un temps d’action

  24. A3 R32 I41 O41 N44
    A : La difficulté fait que l’on s’associe
    R : L’influence véritable ne dure pas, c’est pour cela qu’il faut entretenir les choses avec volonté
    I : C’est le moment d’un échange joyeux et bénéfique
    O : Cela provoque une interaction
    N : Alors il faut être accueillant

  25. A38 R31 I42 O42 N43
    A : L’opposition a créé l’attraction
    R : Maintenant il faut continuer
    I : Même si cela ne semble rien apporter
    O : Il s’agit de partager
    N : La certitude est nécessaire

  26. A27 R34 I26 O19 N44
    A : L’observation de ce qui nourrit les choses provoque une mise à distance ou un recul
    R : On se retient, se cache ou se dérobe pour mieux appréhender les choses
    I : La restriction est de mise pour l’obtention d’un bon résultat
    O : Il s’agit simplement de ne pas s’engager
    N : Accepter les choses permet de se détacher

  27. A56 R33 I25 O20 N43
    A : Le voyage rend fort
    R : Ici on se met en avant
    I : On est prêt à assumer
    O : C’est l’expression de la force externe
    N : La certitude est requise pour une action volontaire

  28. A44 R36 I36 O5 N39
    A : La commodité fait que l’on soit sollicité
    R : Ici on est mis en avant
    I : On n’a rien à cacher
    O : On n’a rien à attendre
    N : on peut survoler les obstacles

  29. A9 R35 I35 O6 N40
    A : Le fait d’être dans son monde ou ses petites affaires entraîne à l’isolement
    R : Ici on fait du surplace
    I : L’avancée n’est pas possible pour l’instant
    O : Il n’y a rien n’à faire si ce n’est attendre
    N : Se libérer des préjugés et de la culpabilité

  30. A43 R38 I50 O40 N64
    A : Après avoir grandi on fonde sa propre famille
    R : C’est un rassemblement
    I : De l’intérieur
    O : On s’attache
    N : Cela demande de l’attention

  31. A6 R37 I49 O39 N63
    A : Le désaccord crée une opposition
    R : C’est un moment où l’on se retrouve seul
    I : Les choses se figent
    O : On est libre d’aller de l’avant
    N : On doit veiller à aller dans le bon sens

  32. A24 R40 I4 O38 N64
    A : Revenir sur sa voie fait que l’on retrouve les épreuves nécessaires à l’évolution de son âme
    R : On est empêché d’avancer
    I : On est mûr et tout à fait capable d’assumer
    O : On se retrouve face à soi-même ou face à un mur
    N : Il faut entreprendre quelque chose. Tout reste à faire

  33. A35 R39 I3 O37 N63
    A : La clarté aide à la libération
    R : On sort des difficultés
    I : C’est plus facile maintenant
    O : On est libéré des dogmes et des emprises matricielles
    N : Il faut juste veiller à rester dans la bonne direction

  34. A40 R42 I31 O31 N24
    A : La libération des désirs produit la diminution des possessions
    R : Ici il n’y a pas de profit
    I : On se retrouve simplement tel quel
    O : Seul avec soi-même
    N : Il est temps de revenir sur sa voie, d’écouter son âme

  35. A49 R41 I32 O32 N23
    A : Le profit vient d’un changement directionnel ou d’une révolution intérieure
    R : Ici c’est un avantage
    I : Les choses sont faciles
    O : Tout est en place
    N : Il faut se concentrer et être sélectif afin de garder le cap

  36. A39 R44 I10 O23 N1
    A : La résolution est nette après la victoire sur les obstacles
    R : On se tient droit dans une attitude respectable
    I : On n’a pas peur d’aller de l’avant
    O : On est dépourvu de superflu
    N : la créativité et l’action sont sollicitées

  37. A41 R43 I9 O24 N1
    A : La perte fait que l’on recherche des partenaires
    R : on n’est pas très sur de soi et pourtant on se met en marche
    I : On est en train de réaliser que l’union fait la force
    O : Il est temps de partir à la conquête
    N : Aller de l’avant

  38. A48 R46 I19 O26 N53
    A : Une accumulation d’eau est une accumulation d’énergie (feng shui)
    R : Il s’agit d’un contraction ou d’une concentration
    I : On se rassemble pour écouter et recevoir
    O : On est prêt au changement et à l’adaptation
    N : Se calmer et être attentif est la meilleure attitude

  39. A61 R45 I20 O25 N54
    A : La confiance a favorisé la poussée vers le haut
    R : On peut alors s’émanciper
    I : On n’y va pas avec le dos de la cuillère
    O : On est conscient et responsable
    N : Se soumettre donnera un élan propice

  40. A8 R48 I60 O22 N37
    A : La résonnance que provoque la relation à autrui est révélatrice du potentiel de chacun. Autrement dit c’est grâce aux autres que l’on se connaît
    R : La fatigue est une reconnaissance de l’énergie et non pas un manque d’énergie
    I : En s’épargnant de travailler dur, on obtient de l’énergie
    O : Il n’est pas possible de cacher son état global général
    N : Il est bon d’avoir des personnes sur qui compter

  41. A19 R47 I59 O21 N38
    A : On s’est approché du puits pour découvrir sa source
    R : Il est temps d’y puiser
    I : On met l’énergie en réserve
    O : Cela se fait naturellement tout en douceur
    N : On développe un autre regard

  42. A5 R50 I38 O4 N44
    A : L’accumulation produit la mutation
    R : Ici rien n’est encore défini
    I : C’est le moment où les choses changent
    O : Le fruit est mûr
    N : Il faut accepter l’évidence des choses

  43. A10 R49 I37 O3 N43
    A : On fait le pas et on obtient un résultat
    R : Les choses sont maintenant établies
    I : On crée sa propre identité
    O : Les choses sont en progression et bien avancées
    N : la résolution vient confirmer cette identité ou cette reconnaissance

  44. A30 R52 I51 O57 N39
    A : La clarté produit la mise en marche des choses
    R : Ici il s’agit d’action et de mouvement
    I : Ca secoue et il y a du tremblement
    O : On n’y va pas de main morte
    N : Il est temps de surpasser les barrières

  45. A51 R51 I52 O58 N40
    A : Le choc de l’ébranlement cause l’immobilisation inconsciente (coma)
    R : Le mouvement fini toujours par s’arrêter
    I : Ici il s’agit de s’arrêter
    O : C’est le contraire de la soumission (résister)
    N : on se libère des dogmes, des envies, des ordres et des conseils (Zen)

  46. A17 R54 I18 O54 N64
    A : La passion aide à progresser
    R : On doit prendre les choses en main par soi-même
    I : L’influence est positive
    O : On est au devant de la scène
    N : il est temps d’agir

  47. A64 R53 I17 O53 N63
    A : La circonspection fait que l’on découvre la prédestination
    R : Ici il n’y a pas de progrès à faire, mais juste être
    I : L’attraction engendre la rencontre
    O : On est devant le fait accompli
    N : On doit assumer

  48. A14 R56 I21 O59 N28
    A : Le grand avoir produit l’abondance
    R : Quand on possède les choses, on y est attaché
    I : Il est temps de considérer ce qui est, et de relativiser
    O : On accumule de l’énergie
    N : Il est temps de s’éprouver

  49. A25 R21 I22 O60 N28
    A : Le mouvement ferme produit le voyage
    R : On se déplace facilement, prêt à faire tout les détours
    I : On ne s’arrête pas à se regarder dans un miroir
    O : On ne se limite pas à un petit espace
    N : L’action est requise

  50. A58 R58 I57 O51 N38
    A : La douceur c’est ce qui permet l’échange
    R : C’est un pouvoir d’attraction
    I : La douceur est une force
    O : La mise en marche se fait en souplesse
    N : Cela permet d’avoir sa propre opinion et sa propre direction

  51. A29 R57 I58 O52 N37
    A : L’accumulation d’eau a produit le lac
    R : C’est une situation marécageuse (immobile)
    I : La joie se suffit à elle-même, c’est le moment de l’échange
    O : On est remué de l’intérieur, on ne tient pas en place
    N : Il est temps de se faire des amis ou de fonder une famille

  52. A45 R60 I48 O55 N27
    A : Le recueillement produit la dispersion des problèmes et soucis
    R : Les possibilités sont illimitées
    I : On disperse l’énergie, on la gaspille
    O : On dépense sans compter
    N : il faut sustenter les réserves

  53. A7 R59 I47 O56 N27
    A : La discipline produit la restriction
    R : C’est une mise en réserve
    I : Ou un drainage
    O : On limite son champ d’action
    N : Il est bon de nourrir l’épargne

  54. A47 R61 I28 O62 N27
    A : La fatigue révèle parfois une énergie naissante qui doit être canalisée puis mise en réserve
    R : La confiance provient du centrage en soi
    I : On s’assure une position confortable
    O : On peut ainsi faire de grandes choses
    N : Il faut alimenter la vertu et la légitimité intérieure

  55. A21 R62 I27 O61 N28
    A : Dépourvu du poids et des attaches on s’envole librement
    R : On tourne en rond cherchant un appui
    I : Peut-être à la recherche de nourriture
    O : On a ses raisons mais pas forcément raison
    N : Il faut agir

  56. A11 R64 I64 O64 N64
    A : La prospérité crée l’aisance et l’équilibre
    R : On connaît, alors on se sent à l’aise
    I : Avoir trop d’assurance est un piège
    O : On contrôle parfaitement la situation
    N : Il faut veiller au grain

  57. A12 R63 I63 O63 N63
    A : Le mal fait peur
    R : On est dans le doute
    I : Il vaut mieux être prudent
    O : On n’est pas encore prêt
    N : il faut assurer sa position

Novembre 2009 Jean-Marc Baudat









Essence des sens

Le sens des sens



Cette étude a pour but d’aider les aspirants à découvrir le sens de la Voie (Dao ou Tao) et l’alignement à la nature propre à chacun.

La science taoïste nous donne des modèles sur lesquels nous pouvons nous appuyer pour développer certaines recherches.


L’arrangement des 5 trigrammes présentés ici, prend un sens particulier puisqu’il est associé aux cinq sens.


Pour commencer, à gauche (à l’Est) il y a ☴ Xun : c’est le vent, le bois, la vue. Il est sur le plan horizontal avec ☵ Kan, l’insondable danger, l’eau, l’ouïe.


En haut, au Sud : ☱ Dui : c’est le joyeux, le métal, l’odorat. Il est sur un plan vertical avec ☲ Li, la clarté, le feu, le toucher.


☷ Kun est la terre réceptive du centre et dont le sens associé est le goût.


Le plan horizontal c’est le fait de voir vers l’avant et d’entendre ce qu’il y a derrière. Curieusement Xun et Kan sont entre autre appelés Feng et Shui (vent et eau) selon la situation qu’on leur donne. L’art du feng-shui consiste à aménager un lieu. On observe d’abord (vue) et on écoute ensuite (ouïe). Le plan horizontal représente le temps qui s’écoule. Il y a le futur vers l’avant, là où le vent nous mène et il y a le passé en arrière, là où l’eau a déjà creusé son sillon. C’est l’image de la Voie, du destin et du sort de la vie auquel il faut développer une certaine attention.


Le plan vertical c’est l’alignement, la notion d’instant présent et l’espace. Le métal de Dui va vers le bas et le feu de Li va vers le haut, mais le sens du toucher lié à Li est relatif à l’attraction terrestre qui nous attire vers le bas et le sens de l’odorat lié à Dui est relatif à l’odeur qui s’élève vers le haut. Le plan vertical c’est donc aussi l’alignement à sa propre nature. Il s’agit de se retrouver avec soi-même, de se sentir et se toucher pour s’unir à son origine.


Maintenant, si on suit le sens de la loi d’activation des cinq éléments, on obtient un 8 (image de la continuité, de l’infini). La terre de Kun nourrit le métal de Dui qui engendre l’eau de Kan qui nourrit le bois de Xun qui nourrit le feu de Li qui avec ses cendres nourrit la terre de Kun.


Le sens de cette étude est de trouver l’essence, autrement dit le goût ou la saveur de la vie.
Parmi ces cinq trigrammes, il n’y en a qu’un seul qui représente l’aspect masculin et curieusement c’est Kan et son attribut est l’eau qui est pourtant de nature yin. De plus c’est le seul trigramme qui se trouve à sa place dans l’ordre du ciel antérieur. En effet il se trouve sur la droite, à l’Ouest. Kan c’est le fils cadet, il n’est pas l’aîné et il n’est pas le benjamin. Comme sa sœur Li (le feu) qui est la cadette, kan tourne sur lui-même sans changer sa nature. 


Le plan vertical représente l’alignement à sa propre nature. Sur cette ligne se trouvent Dui, Kun et Li. Avec Dui et Li on obtient H38 (opposition) et H49 (mutation). Cela invoque l’idée d’être une personne qui possède sa propre individualité (H38) et qui se transforme H49). Avec Dui et Kun, on obtient H45 (se recueillir) et H60 (se limiter). Avec Li et Kun, on obtient H35 (avancer au grand jour) et H36 (cacher sa lumière). Ceci invoque vraiment l’idée de l’alignement, c’est-à-dire le fait d’accepter ce pourquoi on est fait ou pourquoi on est là, et les potentiels et limitations qui nous sont donnés.


Le plan horizontal représente la Voie ou le destin. Ici on a Xun, Kun et Kan. Comme on la déjà vu, avec Xun et Kan on obtient le terme feng-shui et curieusement les hexagrammes H59 et H48. Dans l’art du feng-shui, il est dit que le vent disperse l’énergie, alors que l’eau la rassemble ; or dans H59 la configuration de Xun (bois) au dessus de Kan (eau) représente une dispersion ; et dans H48 (l’inverse) l’eau de Kan nourrit le bois e Xun, ce qui provoque une accumulation d’énergie (sheng qi). On peut dire que H59 et H48 représentent ensemble l’art du feng-shui. Il y a aussi l’idée que la vue représente la dispersion et l’ouïe représente l’accumulation. Dans la construction de la réalité, l’ouïe va seconder la vue, afin d’alléger le fardeau des yeux et de développer une plus grande faculté d’intuition.
Toujours sur cette ligne horizontale nous avons Xun et Kun qui donnent H20 et H46. Ici il s’agit d’avancer en essayant de trouver son chemin. H20 c’est la perception de l’invisible ou la capacité de suivre ses rêves. H46 c’est l’élévation et la capacité de trouver sa lumière. Pour l’arrière, nous avons Kun et Kan qui donnent H7 et H8. Il s’agit là de discipline en accord avec la capacité de respecter et de s’associer avec d’autres. Sur notre chemin de vie, nous rencontrons d’autres personnes et c’est ce qu’on appelle la chance humaine.


Il y a la chance de la terre qui représente le goût et la réceptivité. On peut apprendre à aménager le lieu où l’on vit par l’art du feng-shui et l’art de l’ornement (voir H22 la grâce). Voir et écouter sont le plan horizontal qui définit la voie.


Il y a la chance humaine qui représente notre libre arbitre. Ici on est vraiment au centre et si c’est Kun (la terre) qui est dans cette configuration, c’est pour évoquer l’aspect réceptif qui peut fournir les opportunités à saisir sur le plan humain.


Il y a la chance du ciel qui représente notre destinée liée à notre karma et avec laquelle nous devons nous aligner. Toucher et sentir sont en quelque sorte un seul sens (abstrait et concret) ; c’est la magie de l’instant présent qui nous transforme. Si nous avons un Karma, cela sous-entend que les choses changent et évoluent.

Pas de hasard



Qu’est-ce que le hasard ?

 Le mot ″hasard″ est synonyme de fortune, chance, malchance, vicissitude, risque, adversité, bonheur et malheur.

La vicissitude représente le changement est c’est une loi simple est immuable.

Il n’y a pas plu hasardeux que le hasard et il n’y a pas plus constant que le changement.

Le hasard est donc vraiment un leurre.

Le changement peut être un bouleversement et c’est quelque chose qui est permanent dans la vie ordinaire, sauf si on est dans l’instant présent.

La seule vérité tangible c’est le présent qui est synonyme de cadeau ; c’est donc là qu’est le secret du bonheur, n’est-ce pas ?

Si en vivant l’instant présent, on se concentre sur ce qui pourrait être digne de gratitude, c’est-à-dire en se forçant quelque peu à voir le verre à moitié plein, plutôt qu’à moitié vide, on a une petite chance de vivre dans la synchronicité.

Jeter les pièces ou compter les baguettes pour consulter l’oracle du Yi jing fait appel au hasard, mais comme on vient de le voir, le hasard n’est qu’un mot trouble qui définit la chance ou la malchance, c’est-à-dire le destin.

La nature nous donne une direction à laquelle nous devons nous soumettre pour pouvoir avancer.
La synchronicité est le moyen de découvrir ce chemin.

               

Synchronicité

La Synchronicité

Le terme synchronicité a été inventé par Carl Gustav Jung, qui avait une patiente qui avait tendance à trop rationaliser ce qui lui arrivait, rendant ainsi son analyse inefficace.
Jung était en train écouter sa patiente raconter un rêve dans lequel elle recevait un scarabée d’or. Au même moment, elle entendit un bruit à la fenêtre et Jung alla l'ouvrir puis saisit l'insecte qui s'y trouvait et le montra à sa patiente : « Le voilà votre scarabée » dit-il, attrapant l’insecte qui vient de se cogner contre la vitre. Le choc ressenti par elle à cette vue eu alors pour effet de générer chez elle un déblocage.

La synchronicité semble jouer un rôle de guidage dans le processus de changement.

« Dans tous les coins, s’y dansent de curieuses coïncidences. »

Les coïncidences les plus courantes sont banalisées par différentes expressions comme : Le monde est petit, La loi des séries, La loi de Murphy, L'effet Pauli ou effet Démo ou encore La Chance. Certaines synchronicités peuvent également être très banales comme par exemple suite à un problème que vous aviez en tête, vous prenez au hasard et sans y penser un livre dans une librairie et vous êtes surpris d'y trouver une réponse à vos questions.

Le hasard c’est Dieu qui se promène incognito (Einstein)

On sait aussi que le Yi king de Richard Wilhelm a été largement mis en avant par Jung qui aurait semble-t-il développé le concept de Synchronicité en accord avec le livre des mutations.

L'anti dogme

 Hasard qui n'existe pas

Dans tous les coins, s’y dansent de curieuses coïncidences !

Selon Jung, la synchronicité est l'occurrence simultanée d'au moins deux événements qui ne présentent pas de lien de causalité, mais dont l'association prend un sens pour la personne qui les perçoit.

De façon plus simple, Einstein l’a décrite ainsi :

« Le hasard c’est Dieu qui se promène incognito. »

C’est en ce sens que l’oracle du Yi jing a une véritable importance.

L’astrologie permet de calculer les cycles de la nature sur une période de 25’920 ans, mais le hasard oraculeux du Yi jing se base sur la dimension infinie du temps et de l’espace.

Rappelons-nous juste d’une chose très importante : le croyant décrit l’origine du big bang par l’action d’un esprit créateur, alors que l’athée croit en une énergie créatrice.

Dans la pensée taoïste, il s’agit d’un équilibre entre l’énergie et l’esprit. L’un ne va pas sans l’autre. Toutefois c’est quand même l’esprit qui est à l’origine de tout, donc le taoïste est un croyant, mais un croyant qui n’impose pas de dieu barbu sur un trône. Du coup, il nous donne la possibilité d’être un assistant de cette création. Chose absolument interdite par le dogme chrétien, le culte personnel du dieu en soi, est une obligation dans le taoïsme.

Ceci dit, en usant du Yi jing, nous sommes des hérétiques, toutefois, les intégristes chrétiens n’ont plus le pouvoir de nous mettre au bûcher.

Astrologie et Yi jing

 12 signes et 12 hexagrammes

Comme il y a 12 hexagrammes temporels, ils sont aussi associés aux 12 signes astrologiques.


  1. Rat 子 - Nouveau né - H24 Retour
  2. Boeuf 丑 - Bouffon - H19 Approche
  3. Tigre 寅 - Respectueux - H11 Paix
  4. Lapin 卯 - Aube - H34 Grand force
  5. Dragon 辰 - Jour - H43 Résolution
  6. Serpent 巳 - Soi-même - H1 Créatif
  7. Cheval 午 - Lutte - H44 Acceuillant
  8. Chèvre 未 - Pas encore - H33 Retraite
  9. Singe 申 - Prospère - H12 Déclin
  10. Coq 酉 - Mûr - H20 Voir
  11. Chien 戌 - Destruction - H23 Eclatement
  12. Cochon 亥 - Sommeil - H2 Réceptif

Discutions des questions

Question ouverte

Posez-votre question, afin que nous en débattions !