L'anti dogme

 Hasard qui n'existe pas

Dans tous les coins, s’y dansent de curieuses coïncidences !

Selon Jung, la synchronicité est l'occurrence simultanée d'au moins deux événements qui ne présentent pas de lien de causalité, mais dont l'association prend un sens pour la personne qui les perçoit.

De façon plus simple, Einstein l’a décrite ainsi :

« Le hasard c’est Dieu qui se promène incognito. »

C’est en ce sens que l’oracle du Yi jing a une véritable importance.

L’astrologie permet de calculer les cycles de la nature sur une période de 25’920 ans, mais le hasard oraculeux du Yi jing se base sur la dimension infinie du temps et de l’espace.

Rappelons-nous juste d’une chose très importante : le croyant décrit l’origine du big bang par l’action d’un esprit créateur, alors que l’athée croit en une énergie créatrice.

Dans la pensée taoïste, il s’agit d’un équilibre entre l’énergie et l’esprit. L’un ne va pas sans l’autre. Toutefois c’est quand même l’esprit qui est à l’origine de tout, donc le taoïste est un croyant, mais un croyant qui n’impose pas de dieu barbu sur un trône. Du coup, il nous donne la possibilité d’être un assistant de cette création. Chose absolument interdite par le dogme chrétien, le culte personnel du dieu en soi, est une obligation dans le taoïsme.

Ceci dit, en usant du Yi jing, nous sommes des hérétiques, toutefois, les intégristes chrétiens n’ont plus le pouvoir de nous mettre au bûcher.

4 commentaires: