Questionner le Yi jing

Comment poser des questions avec le Yi jing ?

Réponse : H53 « Le développement »

Mutations au second et quatrième trait, soit H53/2,4 = H44 « Venir à la rencontre ».


Se développer et aller à la rencontre du mystère, cela veut dire qu’il faut expérimenter, pratiquer, poser des bonnes questions et des mauvaises questions, car c’est ainsi que l’on aura vraiment des réponses.


H53 représente le développement graduel, ce qui veut dire qu’il faut d’abord poser des questions et avec l’expérience, on apprendra à reconnaître les signes de l’oracle.


C’est un peu comme dans l’administration, c’est un domaine où il faut savoir être très patient.
Il s’agit là d’un développement purement personnel.


Cette relation avec l’oracle du Yi jing est un peu comme un mariage et chaque personne le vivra différemment, ce qui veut dire que la façon d’interroger est ce qu’il y a de plus personnel.


Le premier trait mutant est H53/2 = H57 « Le doux » et cela semble dire que cette manière d’approcher l’oracle peut nous permettre une élévation importante.


Le second trait mutant est H53/4 = H33 « La retraite » et cela donne la notion d’une direction qui donne une branche, c’est-à-dire un des nombreux potentiels qu’offre le livre des mutations.


L’hexagramme de perspective est H44 « Venir à la rencontre ». Cet hexagramme est spécial, car il est l’un des quatre hexagrammes complémentaires dans la roue de Shao Yong qui associe les 60 jia zi avec les 64 gua. Dans cette optique, H44 est le complément du créateur H1 et il représente l’éventail créatif de sa propre réalité, c’est-à-dire la possibilité de faire des choix dans une voie et d’y voir naître des synchronicités.



Interroger le yi jing


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire