Dialogue intérieur avec le Yi king

Qu’est-ce vraiment le Yi king ?

Un dialogue avec soi-même ou son inconscient, son subconscient, son âme, son psyché, etc. Peu importe, de toute façon il est évident qu’en voulant donner une définition à cette chose, le sens se perd.

L’esprit du Yi king est puissant parce qu’il provient d’un texte en chinois qui traduit lui-même un langage symbolique antérieur. Ce langage ne peut pas être compris en langue humaine, du moins comme nous en concevons la manière de communiquer entre nous.

Langage d’esprit

Le bouddhisme Zen se transmet sans paroles car son langage est celui des fleurs, des animaux et autres forces de la nature. Le Yi king parle à travers le ciel, la terre, le tonnerre, le vent, le bois, l’eau, le feu, la montagne et le marais. Chacune de ces images apporte son langage symbolique et crée à l’unisson un code traduit en chinois puis dans nos langues occidentales. Malgré ce téléphone arabe, le sens est gardé et cela depuis plusieurs milliers d’années.

Comment s’adresser au Yi king

L’état d’esprit du jeu de rôle peut être un avantage pour questionner le Yi king, car cette façon de se regarder à l’intérieur ou de l’intérieur produit un recul qui est vraiment favorable à la lecture du texte canonique.

Le Yi king doit être étudié pour en comprendre la base et pour pouvoir accéder à son langage symbolique, mais le tirage demande à ce que l’on laisse la compréhension intellectuelle pour en saisir le sens véritable. L’intelligence humaine va bien au delà de l’intellect qui représente environ un sur deux milliard des capacités cérébrales. Selon les plus récentes études scientifiques le cerveau traite 400 milliards de données à la seconde, alors que nous n’en sommes conscients que de 2 mille. Ceci provient de l’état conscient (onde bêta) qui lorsque les intellectuels dépassent leur 8% de facultés mentales (la moyenne) pour devenir des artistes ou des scientifiques, se sentent en pleine possession de leur capacités cérébrales. C’est pitoyable, mais ma foi, on n’y peut pas grand-chose.

L’interprétation de l’oracle demande donc ce recul qui permet de lire entre les lignes. Sans quoi le texte devient un charabia incompréhensible. L’idéal est de passer le moins de temps possible à l’analyse d’un tirage. Autant il est important de passer du temps à étudier les hexagrammes de fond en comble durant des décennies, voire des vies entières, autant il est important de surfer sur les images et les mots donnés dans un oracle.

L’erreur fondamentale à ne pas faire

La comparaison d’oracles qui se fait parfois via le réseau Internet peut engendrer certaines confusions. Par exemple je tire l’oracle Hexagramme 28 sans mutation pour la question de mon état de santé général et je vois qu’une autre personne a le même résultat. Et bien la diversité des possibilités d’interprétations de ce seul hexagramme peut faire que le sens soit complètement opposé d’une personne à l’autre. En bref il n’y a rien de plus personnel que le Yi king. Si mon état de santé est au top et que je tire H28, cela peut être interprété comme la joie qui en résulte et le conseil de continuer mon chemin sans faire d’excès. Alors que si je suis au bout du rouleau, l’oracle peut me dire de ne pas avoir peur, malgré le fait que je sois complètement en dehors d’une situation agréable.

L’état d’esprit dans lequel on se met pour recevoir la réponse est ce qui en détermine la qualité.

L’intellect ne peut pas saisir le fondement de la réponse. Il sert à fixer les bases du langage, comme on le fait pour apprendre une langue avec le vocabulaire ou la grammaire qui doivent ensuite servir à jongler avec l’intelligence pure.

1 commentaire:

  1. Je suis vraiment fière de vous découvrir, votre blog est vraiment super ! J’aime bien son interface, et j’ai trop adoré le contenu aussi. Surtout continuez ainsi !

    voyance gratuite par mail

    RépondreSupprimer